Aller au contenu principal du site

MODALITES DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

LES MODALITES

Le contrat de professionnalisation  est un contrat de travail, assorti d’une formation en alternance, visant à intégrer des nouveaux collaborateurs et à les former aux métiers de l’entreprise. Il peut être conclu en CDD ou CDI et doit permettre à son bénéficiaire d’acquérir un diplôme ou une qualification reconnue.

Quel intérêt ?

Recruter de nouveaux salariés et les former aux métiers de l’entreprise.

Suivre une formation en préparant un diplôme de niveau supérieur reconnu par l’état.

Acquérir une véritable expérience professionnelle en entreprise

De bénéficier d’une formation gratuite pour l’apprenant, financée par un OPCA

Construire un parcours de formation sur mesure.

Anticiper les départs en retraite et assurer la transmission des savoir-faire spécifiques à l’entreprise.

 

Qui est concerné ?

Les jeunes de 16 à 25 ans, titulaires du BAC quel que soit la spécialité.

 

Pour quelle durée ?

Signé par l’employeur et le bénéficiaire, le contrat de professionnalisation est un véritable  contrat de travail établi sur l’imprimé Cerfa (disponible sur www.alternance.emploi.gouv.fr).  ALTICOME peut établir l’intégralité des formalités administratives pour constituer votre contrat de professionnalisation (cerfa, conventions de formation, annexes administratives, programme détaillé, calendrier de formation…)

 

Il peut être conclu :

en CDD de 6 à 12 mois  et portée à 24 mois pour les formations diplômantes type BTS

 

 

 

Pour quelles qualifications ?

Le contrat de professionnalisation permet d'obtenir une qualification professionnelle reconnue, à savoir :

un diplôme ou un titre professionnel enregistré dans le Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP) ;

un certificat de qualification professionnelle (CQP) ;

une qualification reconnue dans les classifications d’une convention collective nationale.

 

Avec quel tuteur ?

Lorsqu’elle recrute un salarié en contrat de professionnalisation, l’entreprise doit désigner un tuteur chargé d’accompagner le salarié en formation.  ALTICOME entretien des relations de proximité avec le tuteur dans le cadre du suivi de l’alternant

Quelle rémunération pour le salarié ?

La rémunération minimale varie en fonction de l’âge du bénéficiaire et de son niveau de formation initiale.

Bénéficiaire : Moins de 21 ans

Bac général : 55% du SMIC

Titulaire d'un titre ou diplôme professionnel au moins égale au baccalauréat ou d'un diplôme de l’enseignement supérieur : 65% du SMIC

Bénéficiaire :  21 ans et plus 

Cadre général : 70% du SMIC

Titulaire d'un titre ou diplôme professionnel au moins égale au baccalauréat ou d'un diplôme de l’enseignement supérieur : 80% du SMIC

Bénéficiaire : 26 ans et plus 
85 % du minimum conventionnel ou 100% du SMIC (si plus favorable)

 

A noter !
Attention : ces montants correspondent à la rémunération minimale légale, la convention collective dont relève l’entreprise (ou un accord de branche) peut prévoir une rémunération minimale supérieure.